Pour Tout Dire

-Feux de pneus, lettre ouverte aux Maires

Rédigé par Gilles Aucun commentaire

Manifester est un droit, brûler des pneus sur la voie publique est un délit. Crédit photo Takeaway.

Lettre ouverte aux Maires des Communes de France

Objet: feux de pneus sur la voie publique

Pour les industriels, comme l'indiquent le décret n° 2002-1563 du 24 décembre 2002 et l'article L541-46 du code de l'environnement, le brûlage de pneus à l'air libre est sanctionné de deux ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

Pour les manifestations sur la voie publique, les incendies de pneus sont interdits par le règlement sanitaire départemental, et les Maires sont chargés de faire respecter cette interdiction. Les délits au règlement sanitaire départemental sont verbalisés par des contraventions de troisième classe.

Le feu de pneus dégage des vapeurs très toxiques et pollue l'environnement. Or, à chaque manifestation d'agriculteurs sur la voie publique, le feu de pneus est systématique. D'ordinaire, les pneus usagés sont utilisés pour maintenir les bâches sur les silos de maïs. Il faudrait légiférer pour interdire la récupération des pneus usagés par les agriculteurs.
Les syndicats qui défendent les droits des salariés ne sont pas en reste pour allumer des incendies de pneus.

Je comprends très bien le désarroi des manifestants et je compatis. Mais ce n'est pas une raison suffisante pour massacrer l'environnement.

En ces temps de réchauffement climatique, les Maires des communes de France doivent prendre leur responsabilité et tout faire pour interdire les feux de pneus sur la voie publique.

Merci.

Vous avez aimé cet article ou cette page ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot yigcgf ?

Fil RSS des commentaires de cet article