Pour Tout Dire

-Kepler-186f, une exoplanète cousine de la Terre

Rédigé par Gilles Aucun commentaire
Kepler-186f

Kepler-186f a été la première planète rocheuse trouvée dans la zone habitable c'est à dire la région autour de l'étoile hôte où la température est idéale pour l'eau liquide. Cette planète est également très proche de la Terre. Bien que nous ne puissions pas savoir ce qui se passe à la surface de cette planète dans un avenir rapproché, cela nous rappelle avec force pourquoi les nouvelles technologies sont développées, ce qui permettra aux scientifiques d'examiner de plus près les mondes lointains. Crédit photo: NASA Ames/SETI Institute/JPL-Caltech.

 

Le télescope Kepler de la NASA découvre la première planète de la taille de la Terre dans la "zone habitable" d'une autre étoile

La mission Kepler de la NASA a confirmé la présence de la première planète de la taille de la Terre dans la "zone habitable" autour d'un soleil très similaire à notre étoile.

Grâce au télescope spatial Kepler de la NASA, les astronomes ont découvert la première planète de la taille de la Terre en orbite autour d'une étoile dans la "zone habitable" c'est à dire la distance qui la sépare d'une étoile où l'eau liquide pourrait s'accumuler à la surface d'une planète en orbite. La découverte de Kepler-186f confirme l'existence de planètes de la taille de la Terre dans la zone habitable des étoiles autres que notre soleil.

Bien que des planètes aient déjà été découvertes dans la zone habitable, leur taille est supérieure d'au moins 40% à celle de la Terre et il est difficile de comprendre leur composition. Kepler-186f rappelle davantage la Terre.

Paul Hertz, directeur de la division astrophysique de la NASA au siège de l'agence à Washington a déclaré: "La découverte de Kepler-186f est une étape importante dans la découverte de mondes tels que notre planète Terre". Les futures missions de la NASA, telles que Transiting Exoplanet Survey Satellite et le télescope spatial James Webb, découvriront les exoplanètes rocheuses les plus proches et détermineront leur composition et leurs conditions atmosphériques, poursuivant ainsi la quête de l'humanité pour trouver des mondes véritablement semblables à la Terre."

Bien que la taille de Kepler-186f soit connue, sa masse et sa composition ne le sont pas. Des recherches antérieures, cependant, suggèrent qu'une planète de la taille de Kepler-186f est susceptible d'être rocheuse.

Elisa Quintana, chercheuse à l'Institut SETI de la NASA à Ames a déclaré: "Nous ne connaissons qu'une planète où la vie existe: la Terre. Lorsque nous recherchons la vie en dehors de notre système solaire, nous nous concentrons sur la recherche de planètes dont les caractéristiques ressemblent à celles de la Terre". "Trouver une planète de surface habitable comparable à celle de la Terre est un grand pas en avant."

Kepler-186f réside dans le système Kepler-186, situé à environ 500 années-lumière de la Terre dans la constellation du Cygne. Le système héberge également quatre planètes compagnes, qui gravitent autour d'une étoile de la taille et de la masse de notre soleil. L'étoile est classée comme une naine M, ou naine rouge, une classe d'étoiles qui représente 70% des étoiles de la galaxie de la Voie Lactée.

"Les naines sont les étoiles les plus nombreuses", a déclaré Quintana. "Les premiers signes d'une autre vie dans la galaxie pourraient bien provenir de planètes en orbite autour d'une naine M."

Kepler-186f tourne autour de son étoile une fois tous les 130 jours et reçoit le tiers de l'énergie de son étoile que la Terre tire du soleil, la plaçant plus près du bord extérieur de la zone habitable. Sur la surface de Kepler-186f, la luminosité de son étoile à midi est aussi brillante que notre soleil nous l’apparaît environ une heure avant le coucher du soleil.

"Etre dans la zone habitable ne signifie pas que nous savons qu'une planète est habitable. La température de la planète dépend fortement du type d’atmosphère qu’elle a", a déclaré Thomas Barclay, chercheur à la Bay Area Environmental Research Institute à Ames. et co-auteur de l'article. "Kepler-186f peut être considérée comme une cousine terrestre plutôt qu'une jumelle de la Terre. Elle possède de nombreuses propriétés qui ressemblent à la Terre."

Les quatre planètes compagnes, Kepler-186b, Kepler-186c, Kepler-186d et Kepler-186e, orbitent autour de leur soleil tous les 4, 7, 13 et 22 jours, les rendant ainsi trop chaudes pour la vie telle que nous la connaissons. Ces quatre planètes intérieures mesurent toutes moins de 1,5 fois la taille de la Terre.

Les prochaines étapes dans la recherche de la vie lointaine incluent la recherche de véritables jumelles de la Terre, des planètes de la taille de la Terre en orbite autour de la zone habitable d’une étoile semblable au soleil, et la mesure de leur composition chimique. Le télescope spatial Kepler, qui mesure simultanément et en continu la luminosité de plus de 150 000 étoiles, est la première mission de la NASA capable de détecter des planètes de la taille de la Terre autour d’étoiles comme notre Soleil.

Vous avez aimé cet article ou cette page ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot goaxb ?

Fil RSS des commentaires de cet article