Pour Tout Dire

-Une bactérie qui dévore le plastique

Rédigé par Gilles Aucun commentaire

Une bactérie qui dévore le plastique a été découverte près d'un centre de recyclage japonais. Crédit photo: Wikipedia

 

Le plastique est peut-être utile, mais gérer le déluge de ce qui est jeté chaque jour est l’un des défis majeurs des temps modernes. On estime que plus de 300 millions de tonnes de plastiques sont produites chaque année. Les efforts de recyclage aident, mais seulement 14% de tous les plastiques sont collectés et recyclés. Une grande quantité de plastique finit donc dans les décharges et les océans, où elle restera pendant des décennies, voire des siècles. Mais que pouvons-nous faire à ce sujet?
 
Pourquoi ne pas les manger? Des scientifiques japonais de l'Institut de technologie de Kyoto et de l'Université Keio ont découvert une bactérie spéciale qui aime manger du polyéthylène téréphtalate, mieux connu sous le nom de plastique PET. C’est l’une des variantes les plus courantes et elle est utilisée pour les produits de consommation tels que les bouteilles d’eau, les bouteilles de boissons gazeuses, les vêtements en polyester, les emballages, etc.

Dans un nouvel article publié dans la revue Science, les chercheurs décrivent la recherche des microbes spéciaux où ils étaient le plus susceptibles de se trouver: À proximité d’une installation de recyclage de bouteilles en plastique. Ils ont recueilli 250 échantillons de sol et d'eaux usées contaminés par du PET sur le site et les ont analysés. Une des bactéries se développait en mangeant le plastique PET en utilisant deux enzymes pour le décomposer en produits chimiques intermédiaires qui pourraient ensuite se dégrader davantage en carbone et en énergie nécessaires à la survie et à la croissance.

Les chercheurs ont nommé le nouveau mangeur de plastique Ideonella sakainesis. Ils ont découvert que les microbes pouvaient décomposer un film mince de PET en six semaines à une température stable de 30 degrés Celsius. Cela s'est avéré plus efficace qu'un type de champignon difficile à cultiver qui consommait auparavant du PET.
 
Mais ne célébrons pas prématurément la fin de notre problème plastique. Cette bactérie pourrait être utile dans certaines situations, et maintenant que nous savons qu'elle existe, nous pourrons peut-être en trouver d'autres qui sont encore plus efficaces pour dégrader les plastiques courants tels que le PET. Idéalement, les enzymes qui décomposent le plastique pourraient être isolées et rendues beaucoup plus efficaces, de manière à créer un nouveau type d’usine de recyclage des plastiques dans lequel ils seraient littéralement décomposés en leurs produits chimiques constitutifs.

Mais nous n’en sommes pas encore là. Pour le moment, nous devons nous concentrer sur la réduction de notre utilisation de plastique autant que possible et nous assurer que ce que nous utilisons finit dans le bac de recyclage.

Vous avez aimé cet article ou cette page ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot xzvz ?

Fil RSS des commentaires de cet article